Entrepreneur : de vision à mission | École des entrepreneurs du Québec

Itinéraire d’un entrepreneur : de vision à mission

Walt Disney

Walt Disney
Par Igor de Bagneux

À l’apogée du mode de vie start-up, on entend de plus en plus un vocabulaire s’y rattachant. Utilisé dans tous les sens, certains concepts et outils, bien qu’anciens, réapparaissent car essentiels à la création d’activités. On parle souvent de problème, de solution, de modèle d’affaires, de vision, mission, valeur, etc. En quoi ces termes peuvent-ils s’appliquer au monde des arts, de la culture et de la création?

Force est de constater que chacun de nous est guidé par des valeurs, par des causes qui nous touchent, nous bouleversent. Certains les mettent en œuvre en agissant comme bénévoles, d’autres comme salariés afin de soutenir des causes ou apporter leur pierre à l’édifice d’une activité ayant du sens à leur yeux. Le sens est essentiel dans le domaine du secteur culturel et artistique. Dans le cas d’artistes ou de créateurs, le sens s’apparente à l’inspiration. La vision qui découle de cette inspiration, parlons de vision inspirationelle, constitue ce qui nous anime afin de faire une différence, de contribuer, en tant qu’individu ou entreprise, à avoir un impact sur notre environnement, notre société. C’est cette vision qui guide notre démarche créative ou entrepreneuriale.

En ce qui a trait aux entrepreneurs artistiques et culturels, ce terme est à considérer en premier lieu. Avant d’être un argument marketing, la vision inspirationnelle est celle qui vous passionne en tant qu’individu ou groupe, celle qui permettra de créer une synergie au sein de votre communauté et d’établir vos ambitions et stratégie communes afin d’arriver à poursuivre vos objectifs à long terme.

Un des exemples les plus fameux à ce sujet est celui de Walt Disney. À la sortie de la première guerre mondiale, Walt travaille un an en tant qu’ambulancier en France, avant de rentrer à Kansas City et de fonder sa première agence publicitaire. Après deux échecs, qui lui ont notamment permis de goûter au monde du dessin animé, Walt rejoint son frère Roy en Californie afin de monter Disney Brothers Cartoon Studio. Se considérant comme un grand enfant, Walt a toujours eu comme envie de toucher l’enfant qui sommeille en nous, de créer un monde imaginaire où tout le monde peut être heureux. C’est cette vision qui lui donna la force d’achever ses rêves et de tenter ce qui semblait à l’époque, impossible.

Grâce à cette vision inspirationnelle, mêlée à une bonne analyse de lui-même, de ses ressources et de ses talents, Walt s’est donné comme mission de faire de Walt Disney Company « …l’un des principaux producteurs et fournisseurs de divertissements et d’informations au monde ». Il dessina même son modèle d’affaires, encore actuel aujourd’hui :

En découle une culture d’entreprise qui, par la synergie des ambitions, des talents et des rêves de chacun des employés créa cette fabuleuse histoire qu’est Disney.

Cette idée n’échappe donc pas à quiconque veut se lancer dans une activité entrepreneuriale. Un entrepreneur passe à l’action car, conscient de ses forces et ses faiblesses, et passionné par sa vision inspirationnelle, il sera capable de mobiliser les personnes et ressources nécessaires à la mise en œuvre de ses rêves et de ses convictions.

Plus le projet est ambitieux, plus la difficulté pour tracer son itinéraire est un exercice fastidieux et altérable. Il devient d’autant plus nécessaire de s’outiller pour savoir s’adapter, improviser et prendre des initiatives afin de réaliser sa vision.

Simon Sinek propose un outil extrêmement simple, mais aussi des plus nécessaire afin de maintenir son cap et réaliser de grands projets : Le Cercle d’Or, ou la boussole de l’entrepreneur moderne.

 

La destination : la vision (WHY)
« Rendre plus accessible », « révolutionner », « permettre », « améliorer »
tels sont les termes récurrents quand on parle de vision.

Être capable de rendre clair et intelligible ce pour quoi nous agissons est fondamental pour dessiner son itinéraire. Créer un monde imaginaire, connecter le monde entier, être capable de tout chercher, etc. C’est votre destination, votre but. Sans destination, le plus grand risque est de se perdre.

Sinek prend l’exemple d’Apple comme exemple de croyances fortes et unificatrices. La croyance immuable d’Apple est de remettre en question le statu quo et de croire en la pensée alternative. On comprend ainsi pourquoi Apple attache une importance cruciale à l’innovation.

Coco Chanel n’avait pas pour ambition de faire de belles robes, mais plutôt de faire ressortir la beauté des femmes et de libérer leur corps. Définir et clarifier sa vision, c’est expliquer la raison d’être de nos activités et ainsi visualiser où l’on veut se rendre.

 

Le point de départ : la mission (WHAT)
Généralement, le « What » est, ce que n’importe quel entrepreneur décrit le mieux. « Nous vendons des ordinateurs. », « Nous organisons des évènements culturels. » … C’est le côté palpable de notre activité, ce que l’on fait. En d’autres mots, la mission c’est le champ d’activité que l’on peut réaliser dans le but d’atteindre nos objectifs. C’est la croisée des chemins entre nos ressources et nos objectifs.

Connaître sa mission permet de faire l’inventaire des ressources, des forces et des faiblesses actuelles de l’entreprise et ainsi se lancer dans une activité permettant d’atteindre sa vision. Cependant, ne savoir que décrire son activité n’a rien d’inspirant et ne vous permet pas de vous distinguer réellement.

 

La trajectoire : les valeurs (HOW)
Ce qui vous rendra unique dans la poursuite de vos croyances c’est la personnalisation de votre « WHAT ». Comment sont mises en œuvre vos activités? Quels sont vos secrets? Comment jouez-vous avec vos forces et faiblesses pour personnaliser vos produits ou services?

Celui qui décidera de prendre l’itinéraire le plus joli laisse transparaître son attrait pour la beauté. Quant à celui qui empruntera l’itinéraire le plus court, témoigne de son envie de rapidité, d’efficacité. On retrouve dans le « HOW » la proposition de valeurs d’une entreprise.

Pour Apple, c’est la conceptualisation de produit avec un magnifique design, simple d’utilisation, et « user-friendly » qui leur permet de se distinguer au niveau de leurs produits.

Connaître ses valeurs permet d’établir une stratégie adéquate à l’atteinte de notre vision.

Finalement, aller de la mission jusqu’à la vision, guidé par des valeurs est le moyen d’établir un itinéraire, une stratégie à suivre et ainsi de fixer ses objectifs à court, moyen et long terme.

Éric Ries dans son modèle « Lean Start up » soutient qu’une vision claire et précise ne change presque jamais. Mais, que la stratégie et le produit qui en découle eux peuvent changer. C’est pourquoi il souligne l’importance du pivot. Pivoter c’est adapter sa stratégie et son produit (HOW et WHAT) en fonction des attentes de sa communauté ou client et des contraintes de l’environnement.

Ainsi partager une vision forte avec ses clients et ses employés permet de conceptualiser et modéliser le «WHAT» le plus adéquat à la vision de l’entreprise, mais aussi de créer une forte loyauté autour de l’identité de l’entreprise.

Comme le dit Simon Sinek : « les gens achètent ce pour quoi vous le faites et non ce que vous faites ».

 

Maintenant, à vous de vous demander : qu’est -ce qui vous motive à sortir du lit tous les matins?

 

Ressources bibliographiques
TED X Talk de Simon Sinek, Blogue Stratégie Marketing PME, Squid Impact, Disney, Disney